C'est une première pour moi, Rédacteur du journal pryan "La Gazette de Kaora", j'ai été invité par la rédaction de FantInfo afin de mener une interview du Premier Ministre Julio De Fortia, récemment nommé par le Prince a la suite des dernières législatives.
Ainsi Julio De Fortia est avec nous afin de nous parler de son retour à la tête de l'état, de la direction qu'il souhaite donner au pays et plus généralement de politique.

Monsieur De Fortia, je suis heureux de vous retrouver pour cet interview; Pour commencer parlons de la campagne. Quelle bilan faites vous de cette campagne ? Le PCF a été peu présent et c'est le RPR qui a fait le plus de propositions concrètes pour le mandat a venir, à votre avis à quoi devez vous la victoire ? A un socle d'électeurs conséquent ? Une gauche divisée ?

Nous avons fait une campagne plus sobre que lors des deux dernières élections. Nous souhaitions plutôt voir comment aller agir nos adversaires pour éventuellement contre attaquer. Il se trouve que seul le RPR a fait une campagne toutefois moins virulente qu'auparavant. Notre victoire nous la devons d'abord à nos candidats qui ont su prouvé par le passé qu'ils pouvaient être de bons députés et je pense que cela a permis au PCF de remporter certaines circonscriptions, car quand vous ne connaissez pas les candidats vous voterez toujours pour celui que vous connaissez et que vous savez capable de remplir sa mission. Ensuite, il est vrai que le socle d'électeurs conservateurs est plus important, mais seul celui-ci ne nous permettra jamais de remporter des élections à la majorité absolue. Et effectivement, la gauche divisée nous a été grandement favorable, car je reste convaincu que nous aurions pu perdre d'autres circonscriptions avec un minimum d'alliances chez nos opposants.

Finalement nous en savons très peu sur votre programme, comme je l'ai mentionné, le RPR a fait la campagne la plus complète, qu'est ce qui attends Fantispa pour ce mandat qui s'annonce ? Et quelles sont vos priorités ?

Notre programme était concentré sur une rupture dans la continuité. Cela signifie que les grands axes de notre politique seront les mêmes, l'économie, le sport, les transports, mais nous nous donnons le pari de réussir dans d'autres domaines tels que la culture et en particulier l'éducation.La grande priorité sera double :-économique : nous ne pouvons pas accepter la régression actuelle et nous devons rétablir la confiance des entrepreneurs et des pays avec lesquels nous avons des échanges économiques.-éducative : notre Université n'a que trop peu évolué ces derniers mois et nous devons la relancer. C'est pour cette raison qu'un nouveau recteur a été nommé et une rencontre prochaine avec la Ministre de la Culture permettra de mettre en place une feuille de route pour celle-ci.

Pour reprendre les éléments que vous nous donnez sur votre programme, l'économie, l'éducation, nous comprenons ou vous voulez en venir. Le sport ? Comment le gouvernement souhaite-il s'emparer de ce domaine ? il est vrai que vous êtes un professionnel du secteur. D'ailleurs je me permet aussi de demander, cela vous satisfait de voir qu'une équipe fantispaise a remporté la Superleague ?

Le sport est effectivement un domaine que j'apprécie plus que tout, car c'est un moyen de développer l'économie, la culture, les échanges entre les peuples... Le Conseil Fantispais des Sports va aider les équipes fantispaises à se structurer en les conseillant, en participant à la rénovation des infrastructures sportives du pays, mais aussi en accordant des subventions. Pour ces raisons, le budget du CFS va être revu à la hausse. Mais nous allons aussi relancer le projet d'une coupe du Micromonde de Hözkey qui est lui aussi un sport universel et facile à pratiquer.
De voir les Bibines remportés le championnat m'a fait plaisir en tant que Directeur du CFS, mais il ne faut pas oublier aussi la performance de l'AP Sorlop qui appartient à Son Altesse le Prince Zygmunt 1er.

schwarzy

Et concernant le domaine des transports, souhaitez vous continuer de développer les réseaux de transports urbains ? Ou bien à l'échelle de la principauté ? Et si oui ce type de projet n'est-il pas trop coûteux pour le moment ?

Les moyens financiers de la Principauté vont être revu à la hausse, le développement des réseaux urbains va s'arrêter après la mise en place de celui de Sorlop. Nous allons devoir travailler d'arrache pied pour terminer le recensement des infrastructures de transport et dynamiser le transport ferroviaire. Certes cela est coûteux, mais cela permet de rapprocher les citoyens.

Un nouveau budget devrait être voté, avez vous des éléments à nous donner sur sa réalisation ? Passera t-il au parlement ou par décret ?


Les entreprises publiques ainsi que les administrations ne sont pas en situation critique comme lors du précédent budget. Celui-ci passera donc tout naturellement par le Parlement. Il contiendra des réformes importantes qui permettront d'appliquer plus facilement nos lignes directrices et un budget conséquent sera mis en oeuvre pour les échanges avec l'étranger.

Pourquoi Victoria Brolodina a été mise sur la touche, son bilan est mitigé à votre avis ? Pourquoi le Prince vous a t-il préféré a Mademoiselle Brolodina ?

Victoria a effectué un premier mandat courageux. Elle a lancé deux grandes réformes (ndlr : sur les transports et l'économie). Celles-ci n'ont peut-être pas été parfaite, mais elles permettent de mettre en place un cadre législatif sur deux grands domaines.Elle a aussi eu son baptême de l'international avec sa visite au Krassland qui s'est révélé être un succès et j'espère que nos relations avec ce pays vont devenir intense à l'avenir.Après, il se trouve que Victoria a eu du mal avec toute cette pression et il était convenu que je reprendrais les rênes du parti à la suite de son mandat pour changer le dynamisme qui est important en politique. Se remettre en question en s'éloignant des affaires courantes permet de garder de la lucidité.

Depuis peu, une polémique gronde dans les milieux économiques et financiers, la fermeture des relations économiques avec Prya était ce une bonne chose ? Surtout quand on voit que nos entreprises ne trouve pas preneur pour leurs appels d'offres ? Comptez vous vous saisir du dossier ou bien développer des partenariats avec d'autres nations ?

Il n'y a rien à craindre sur ce sujet. Prya est et reste le partenaire privilégié de la Principauté quelque soit le domaine. Les relations se sont quelques peu refroidies ces derniers temps, mais l'absence de gouvernement à Prya puis en Fantispa à cause des élections n'a pas permis de stopper les rumeurs. La loi de finances permettra d'ailleurs une relance de l'économie avec Prya à un niveau plus important qu'avant la crise.

Le PCF a "récidivé" en prenant une nouvelle fois de court le parlement et en prenant un décret fondamental pour le fonctionnement du pays et ce sans aucune discussion. La dernière fois il s'agissait du budget et vous avez répondu qu'il s'agissait de relancer la principauté. A vos yeux le parlement est inutile ? Avec ces méthodes, on a l'impression de retrouver le conseil des Ducs, avec un parlement fermé, est ce la voie que vous souhaitez pour Fantispa ? La fin du parlement ? et ne pensez vous pas que ce type de décret devrait être encadré et devrait nécessité un passage devant l'assemblée ?

Je vous corrige tout de suite, il ne s'agit pas du PCF, mais du gouvernement dans lequel le Ministre de l'Intérieur était du RPR. Le décret a été utilisé uniquement pour permettre la réforme en respectant le temps législatif. Le gouvernement ne souhaitait pas prolonger le mandat du Parlement pour que cette loi soit votée. Dès la reprise des débats du Parlement, ce décret sera étudié par le Parlement qui n'en doutons pas émettra une loi importante pour le pays. Le Parlement est loin d'être fini et tant que le PCF sera au pouvoir, la présidence du Parlement sera tenue par l'opposition.

Ce même décret instituant des élections locales crée un poste de gouverneur, mais quel est l'intérêt d'être gouverneur si l'on a pas la main sur la province ? A part formuler des propositions au Duc quel sera le rôle réel du gouverneur ? on a l'impression que vous avez tenté de mettre sous la tapis le problème, puisque en avril vous étiez a deux doigts de perdre votre autorité de Duc, faire davantage de concessions était impossible pour le PCF?

Le gouverneur aura les pouvoirs que lui donnera le Parlement. Les provinciales devrait avoir lieu d'ici un mois et je pense que la loi aura été revu par le Parlement d'ici là.

Etes vous satisfait de l'équilibre des institutions à Fantispa, l’exécutif concentre tous les pouvoirs dans les faits, y compris le judiciaire vu la réponse apporté a un citoyen qui voulait formuler une plainte. Les élections sont relativement opaques, envisagez vous des changements, ou la situation est-elle équilibré à vos yeux ?

L'équilibre des pouvoirs est loin d'être satisfaisant, mais il respecte le meilleur compromis du moment. Le manque de citoyens engagés entraine forcément un déséquilibre des pouvoirs, c'est pour cela, que le PCF tient à ce que la présidence du Parlement soit tenue par l'opposition.Les élections vont continuer à évoluer et quand il y aura eu davantage de personnalités politiques, il est certain que le paysage politique de la Principauté deviendra plus dynamique et variable.

Enfin pour conclure, il se dit dans les coulisses de l'Archipel que la redécouverte des colonies pourraient reprendre, Fantispa avait beaucoup développé cet aspect par le passé et avait d'ailleurs voté des lois sur la gestion de ses colonies, si le projet était avéré, la principauté pourrait-elle être intéressée ?

La Principauté dispose toujours de ses colonies. Elles sont juste actuellement en autogestion. Si la dynamique micromondiale pour les colonies reprend, il est possible que la Principauté reprenne le contrôle de la Laonie. Mais cela aura un coût tant financier qu'humain, car il faudra envoyer une partie de notre armée sur place.

 

Max Morton


Interview réalisé par Max Morton